Interview de Simon: gérant du site de rencontre Myladyboydate

Découvrez l’interview audio de Simon, gérant du site Myladyboydate. Au cour des 15 questions que je lui pose, vous allez en apprendre un rayon sur les rencontres transsexuelles. Accédez tout de suite à l’interview complète dans la suite de l’article…

Myladyboydate: l’interview complète

[c5ab_video url=”https://www.youtube.com/watch?v=P_ejQKNzGJU” width=”620″ height=”450″ ]

[c5ab_button text=”Découvrez le site en cliquant ici” link=”http://myladyboydate.com/a/119/trt” target=”_self” icon=”fa fa-none” font_size=”12″ font_weight=”300″ button_class=”” float=”center” button_text_color=”#f6f6f6″ button_text_hover_color=”#f6f6f6″ button_bg_color=”#e14d43″ button_bg_hover_color=”#e14d43″ ]

[c5ab_button text=”Découvrez le guide en cliquant ici” link=”http://6080e9m646wyw9k2ny0wpwnj45.hop.clickbank.net/?tid=TRT” target=”_self” icon=”fa fa-none” font_size=”12″ font_weight=”300″ button_class=”” float=”center” button_text_color=”#f6f6f6″ button_text_hover_color=”#f6f6f6″ button_bg_color=”#e14d43″ button_bg_hover_color=”#e14d43″ ]

Retranscription de l’interview de Simon

Bonjour Simon, merci d’avoir accepté cette interview, dans un premier temps peux-tu te présenter aux lecteurs du blog pour nous expliquer ton parcours, tes voyages. Un peu plus sûr toi en fait…

Interview MyladyboydateBonjour Kevin, merci pour cette opportunité. J’ai 27 ans, je suis Français et ça fait une dizaine d’années que je suis entrepreneur Internet. Je fais ça en gros depuis que je suis adolescent. Pour travailler j’ai juste besoin de mon ordinateur portable, d’une connexion internet et d’un endroit calme pour travailler.

En gros, je ne suis pas bloqué à un seul endroit. Donc ça fait 5 ans ,à peu près, que j’ai commencé à voyager un peu partout en Europe, en Amérique du nord, mais principalement Asie (Philippine, Thailande, Malaisie, Vietnam).

Donc tu as pas mal voyagé, notamment les pays d’Asie du sud-est. Ca tombe bien, car aujourd’hui on est là, bien évidement, pour plus parler de ton site Myladoydate.

A ce propos, est-ce que tu peux nous en dire plus par rapport à ton expérience sur le 3ème sexe lorsque tu as fait ces voyages en Asie.

Expérience, bien plus qu’une expérience puisque je vis avec. Ma copine est une ladyboy, c’est à dire une femme transsexuelle. Ca fait presque 3 ans qu’on est ensemble et qu’on vit aux philippines. Et puis moi-même, ça fait une dizaine d’années que j’ai plus ou moins des relations uniquement avec des femmes transsexuelles, plutôt que des femmes biologiques.

Ca c’est passé au cour d’un de tes voyages, non?

Euh, pas vraiment, on c’était rencontré sur Internet. J’étais justement aux Philippines à cette occasion, pas dans la même ville mais, j’ai fait un détour pour aller dans sa ville. On c’est rencontré et puis ça a continué comme ça.

C’est vrai que le fait d’être sur place, c’est tout de suite beaucoup plus évidement pour faire des rencontres en direct. Et justement, en parlant de rencontres, comment en es-tu venu à créer le site dont on va parler, “Myladyboydate”. Comment t’es venu cette idée?

Assez naturellement à cause de mon expérience personnelle car faire des rencontres qu’en on est Ladyboy c’est pas forcément simple. C’est pas simple non plus de trouver des hommes qui sont ouverts à cette idée, qui acceptent ou qui aiment ça.

La majorité des hommes hétéro sont plutôt à la recherche de femmes biologiques. Et, en même temps ,c’est difficile pour les hommes, disons comme moi qui sont à la recherche d’une partenaire ladyboy, parce que forcément, ce n’est pas quelque chose qu’on trouve à tous les coins de rue. Quoique en Thaïlande, on peut dire qu’on en voit à tous les coins de rue. Mais quand on est européen, c’est clairement difficile à trouver.

C’est clair, je pense que c’est le cas pour la plupart des hommes. Tant que tu as pas voyagé en Thailande, c’est extrement difficile en France de trouver. Je me souviens la première fois où j’ai rencontré une ladyboy, c’était au Mc Do et elle m’a servi mon Mc Chiken.

Donc, c’est vrai, c’est une culture complètement différente. La seule vision qu’on a des ladyboys, au travers des médias, c’est qu’en même une vision plutôt sulfureuse avec les bars à gogo. Et justement, par rapport à ça, ton concept est plutôt spécial pour ce genre de site. Est ce que tu peux nous en dire plus?

Partout, l’image qu’on a de la communauté transsexuelle, est très lié aux gogos bars, les danseuses, les prostitués, les actrices pornos, et toutes ses choses là. Donc, il y a quand même une espèce de stigmatisation constante de la communauté transsexuelle. Les sites de rencontre pour ladyboy ou femmes transsexuelles, il en existait déjà un bon paquet. Le problème c’est que ces sites capitalisaient justement sur cette image un peu stigmatisante, forcément faussé de la femme transsexuelle.

C’est à dire une femme avec une sexualité décomplexée, exacerbée, tous ces genres de stéréotypes. Ils entretenaient ce fantasme, il entretenaient ses choses là.

Oui, c’est beaucoup le fantasme, d’ailleurs la plupart des personnes qui voyagent et qui vont dans les lieux touristiques, notamment dans les bars, y vont pour avoir des relations sexuelles.

Après qu’en tu regardes un peu la vie de tous les jours, tu t’aperçois, comme pour les filles, tu as celles qui travaillent dans les bars, et celles de la vraie vie. Sauf que sur les ladyboys et les transsexuelles, on a vraiment cette image là. D’ailleurs, il suffit de taper sur Google “Ladyboy” et les premières  choses que tu as sont des sites pornos.

Oui bien sûr! D’ailleurs ça c’est un truc que j’essaie un peu de combattre, ça me plairait bien que lorsqu’on tape “ladyboy”  dans Google qu’on ai quelque chose de plus représentatif. Puisque bien sûr, il existe des ladyboys qui travaillent dans les bars. Mais la majorité d’entre elles ont des jobs normaux. Mais ce n’est pas celles qu’on voit.

Par rapport à ton site, d’ou viennent essentiellement les utilisatrices?

La grande partie vient d’Asie, principalement Philippinnes, car je vis et j’ai mon réseau  là-bas. Et c’était assez rapide à devolloper, car on parle anglais et c’était très facile d’obtenir une grosse base d’utilisateurs philippins.

Alors la Thaïlande on est en train, ça commence à grossir, il y a une petite barrière de langue mais ça commence à venir. Et puis, un peu le reste du monde, Etats unis, Europe…

Alors tu me disais que tu es en train de travailler sur la partie francophone. Donc on pourrait s’attendre à beaucoup plus de profils européens et français dans les mois qui viennent?

Ah c’est en train de venir, oui. Le site est déjà traduit en français, d’autres langues aussi (espagnol, italien) et donc là ça commence à venir en France. Alors il y a des petits problèmes culturels.

C’est sûr qu’en France une femme transsexuelle a un problème avec les sites et les rencontres sur internet car elle est traumatisé en gros. C’est à dire elle a trop l’habitude de rencontrer des hommes mal intentionnés. Car justement, si on diffuse une image aussi stigmatisante sur internet, les hommes s’attendent à ce que cette image soit vraie. Alors qu’elle n’y est vraiment pas.

Oui, il y a beaucoup de stéréotypes par rapport à ça.

Les ladyboys en Asie sont un peu plus positives, je ne sais pas si ça vient de leur religion, de leur art de vivre, de leur style de vie ,mais elles ont un “Out Look” plus positif sur la vie. Du coup, elles sont ouvertes à l’expérience. C’est pour ça que ça a super bien marché en Asie.

On a beaucoup de couples qui se forment, et on a des retours très positifs comme quoi c’est le site qui marche le mieux pour faire des rencontres de qualités, des rencontres sérieuses. Alors il n’y a pas de raisons que ça ne puisse pas être transposé en France.

Si ça marche pour des ladyboys asiatiques, ça marchera pour des femmes transsexuelles françaises. C’est le travail de communication qu’on est en train de faire en ce moment. La France, c’est un marché que j’ai beaucoup à coeur de develloper.Parce que c’est mon pays après tout, et si j’arrive à aider des ladyboys asiatiques à trouver l’amour, je veux faire la même chose pour les transsexuelles française,. Donc on peut s’attendre à plus de profils français et européens dans les mois à venir.

Par rapport à 2 ou 3 mois, où j’avais fait un tour sur le site, là j’y suis retourné et il y a des profils qui ont fleuris. Je ne pense donc pas que ça devrait poser de problèmes avec le travail que tu donne derrière.

En parlant du travail que tu fais sur le site, tu as prévu d’apporter d’autres améliorations, avec la possibilité notamment de chatter en vidéo. Est ce que tu peux nous en dire plus?

Alors le chat vidéo c’est en cour. C’est d’ailleurs l’un des gros projets qu’on a en ce moment. Challenge technique, mais aussi challenge au niveau des modérations. On ne veut absolument pas que ça deviennent un espèce de chatroulette où on montre ses parties génitales devant la webcam.

Oui c’est vraiment de la rencontre sérieuse, ça n’aura rien à voir avec un liveshow. C’est vraiment pour chatter en “face to face”

Déjà on fait beaucoup de modération. On surveille de très près les photos. On ne veut absolument pas qu’il y ait de la nudité sur notre site.Les vidéos ça va rajouter une dimension en plus.

Ca promet d’être quelque chose de très intéressant, car pour les hommes qui recherchent des ladyboys asiatiques, la vidéo permettrait de casser la distance et permettre une meilleure intéraction et de faire de meilleure connaissance avant de ce rejoindre aux philippines ou en Thailande par exemple.

Ecoute tu m’as convaincu, comment se passe l’inscription sur ton site?

Et bien c’est rapide. Sur la page d’accueil du site, tu entre ton âge, ta ville, ton mail et c’est parti.

Oui, j’avais déjà essayé, c’est très rapide. Et tu as accès directement à la création de ton profil, tu peux tout de suite rechercher des utilisatrices. Tu as une grande liberté dès ton inscription en fait.

Un dernier pour la fin?

C’est à peu tout, merci pour cette opportunité de présenter mon projet, et surtout la vision qu’il y a derrière. On essaye d’aller un peu plus loin que le simple site de rencontre. Déjà on veut faire un site de rencontre qui ne soit pas une arnaque et qui ne nourrissent pas les mauvais stéréotypes.

Et il y a toute une partie “d’éducation” qu’on essaie de faire, du militantisme pour l’égalité des droits, pour plus de respect pour cette communauté. En Asie ça va, comme tu l’a dis la société est assez tolérante, acceptante, envers les ladyboys. Mais en Europe et aux états unis c’est assez différent. La société est un peu plus dure.

Oui ce sont des codes différents.

Oui, les codes sont différents. Je pense qu’il faut ouvrir le débat ,et c’est un peu ce qu’on essaie de faire avec le site. Alors, il faut savoir qu’on a pas que le site de rencontre, on fait pas mal de vidéos sur Youtube, on a aussi un blog.

Alors oui, j’avais vu ça. Il y a quelques vidéos, et tu as même créé, en anglais il me semble, un guide PDF qui est un peu la bible pour rencontrer des transsexuelles? 

La première chose que j’avais faites dans mon entreprise, c’était de fournir un guide complet pour les hommes qui avaient envie de rencontrer des ladyboys et ensuite d’avoir une relation. Ca parle de tous les problèmes qu’il a autour. Problèmes de confiance, problèmes de relations à distance, problèmes de partir en Asie, problèmes de ramener sa copine en France… Je parle de tout ça, et aussi de mon expérience personnelle. C’est un livre que j’ai écrit, il y a 2, 3 ans déjà.

Est ce qu’on pourrait s’attend à une version française?

On m’a déjà demandé des versions dans différentes langues. Alors, pour l’instant j’ai pas eu le temps. Je fait une mise à jour en anglais du livre, à peu près une foispar an. Version française, j’aimerais bien, mais je ne sais pas encore quand je pourrais la faire.

guide Myladyboydate

 

[c5ab_button text=”Découvrez le guide en cliquant ici” link=”http://6080e9m646wyw9k2ny0wpwnj45.hop.clickbank.net/?tid=TRT” target=”_self” icon=”fa fa-none” font_size=”12″ font_weight=”300″ button_class=”” float=”center” button_text_color=”#f6f6f6″ button_text_hover_color=”#f6f6f6″ button_bg_color=”#e14d43″ button_bg_hover_color=”#e14d43″ ]

Et bien écoute on va attendre tout ça.  Dans tous les cas, je tiens à te remercier pour le temps que tu as consacré aux lecteurs du blog.

Je rappelle aux lecteurs s’ils veulent s’inscrire  sur le site et rencontrer des ladyboys, il suffit simplement de cliquez sur le lien suivant:

[c5ab_button text=”Découvrez le site en cliquant ici” link=”http://myladyboydate.com/a/119/trt” target=”_self” icon=”fa fa-none” font_size=”12″ font_weight=”300″ button_class=”” float=”center” button_text_color=”#f6f6f6″ button_text_hover_color=”#f6f6f6″ button_bg_color=”#e14d43″ button_bg_hover_color=”#e14d43″ ] 

Je te souhaite une bonne continuation et à très bientôt.

Merci Kevin, bonne continuation.