Où et comment rencontrer des Shemale au japon?

Vous souhaitez rencontrer des shemales (transsexuelles, ladyboys…) lors de votre séjour au Japon? Le seul problème, c’est que vous ne savez pas du tout où chercher? Rassurez-vous dans la suite de l’article, j’ai mené mon enquête et je vous dévoile comment faire connaissance avec de jolies ladyboys prêtes à vous faire découvrir leur pays, et plus si affinité….

Les rencontres en 2 mots

Vous êtes attiré par les transsexuelles et vous souhaitez profiter de votre séjour au Japon pour faire des connaissances? Il faut dire que les ladydoys au Japon, c’est un peu comme en Europe, ça ne cour pas les rues. Contrairement à la Thaïlande et les différents pays d’Asie du Sud Est, il est beaucoup moins évident d’en croiser à tous les coins de rues.

Prévoyant de passer par Tokyo dans le courant de l’année, et fan de Miran (en photo principale), je me suis dit qu’il serait sympa de rencontrer une ou deux transsexuelles durant mon séjour. J’ai donc fait quelques recherches, et je suis tombé sur 2 ou 3 trucs intéressants. Regardez plutôt.

Où rencontrer des shemale au Japon?

[c5ab_title apperance=”title-style-1″ title=”Sur Internet” font_size=”20″ font_weight=”300″ transform=”normal” class=”” icon=”fa fa-none” link=”” id=”” ]

Quand on en connait pas le pays et qu’on ne souhaite pas perdre de temps (pas facile de trouver quelqu’un en 2 semaines de vacances), le plus simple, et le plus rapide reste encore les sites de rencontres. Comme vous le savez, je ne jure que par 2 sites qui sont Myladyboydate et Trannydate. (cliquez ici pour découvrir leur test complet)

Après une recherche rapide, les premiers résultats tombent:

Capture d'écran de Mayladyboydate

Capture d’écran de Mayladyboydate

 

shemale japan

Capture d’écran de Trannydate

 

Comme vous pouvez le voir, les 2 sites proposent pas mal de profils.

Myladyboysdate, propose des profils d’utilisatrices plutôt attirantes. Il faut dire que les transsexuelles asiatiques ont le dont d’avoir des courbes très féminines. Néanmoins, les profils ne se bousculent pas avec seulement 14 fiches répertoriés. Ca ne pèse pas bien lourd, mais c’est toujours ça, surtout que les miss sont plutôt réactives et que j’ai déjà un premier contact avec “Valérie”.

shemale japan

Avouez qu’elle a la classe

 

Trannydates, c’est tout le contraire. On croule sous les profils, et je n’ai pas assez de doitgs pour tous les compter. Le site est clairement plus orienté pour les rencontres plans culs et on y retrouve aussi pas mal de travelo. Mais, en fouillant bien, on repère des utilisatrices plutôt intéressantes comme Rosemary633 (en bas à droite de la capture d’écran).

Pour résumer, les sites de rencontres sont de loin le meilleur moyen pour faire des connaissances. Surtout lorsqu’on ne connait pas le pays. En plus de vous faire une nouvelle amie, vous aurez aussi l’occasion de découvrir le pays d’une façon tout à fait différente. L’occasion de vivre un séjour en immersion totale.

[c5ab_box type=”alert-info” ]Pour aller plus loin:

Cliquez ici pour accéder au test complet des 2 sites [/c5ab_box]

[c5ab_title apperance=”title-style-1″ title=”Dans les bars” font_size=”20″ font_weight=”300″ transform=”normal” class=”” icon=”fa fa-none” link=”” id=”” ]

Tout comme en Thaïlande, il existe des quartiers et des rues consacrés au tourisme. Et qui dit tourisme, dit forcément bars. Qui dit bar, dit peut-être Ladyboy…

Après quelques recherches sur Internet voilà ce que j’ai trouvé.

Il y a un quartier qui est très connu pour sa vie nocturne et ses bars. Il s’agit de Roppongi situé à Monato au Japon. En approfondissant les recherches, j’ai découvert 4 bars/cabarets exclusivement rempli de ladyboys, Bingo.

Voici les 4 bars:

  • Motown est un bar, qui , comme son nom l’indique passe du Motown. Le meilleur moment pour rencontrer des shemales est clairement le vendredi et samedi soir à partie de 23h. Néanmoins, vous pourrez aussi tenter votre chance en semaine.
  • Black Horse Bar est un lieu qui mélange des ladybos et des femmes.
  • Gaspanic, tout comme le Black Horse, est un savoureux mélange des genres. A savoir que les “japonaises” sont clairement ici pour chopper de l’étrangers.
  • Kingyo Roppongi est plus un cabaret qu’un bar. Vous pourrez y venir pour regarder les spectacles. Fermé lundi, il propose 2 représentations de 50 minutes par jour.

Notez aussi que vows pourrez  vows rendre dans le quartier gay de Tokyo, j’ai nommé Shinjuku Ni-chome. Même si la plupart des bars sont fréquentés par des hommes, le Swan Bar et le Bar K accueille également des transsexuelles. Bonne visite.

Voici de quoi faire. Si vous avez envie de faire la fête, de boire un verre et de rencontrer du monde, vous savez maintenant où vous rendre au Japon.

Comme vous pouvez le voir, ce ne sont pas les occasions qui manquent pour rencontrer des shemales au japon. Je vous conseille de commencer par faire quelques prises de contact sur Internet (question de vous assurer des rencontres sur place), puis, une fois au Japon, de faire un peu la tournée des bars. Vous aurez forcément l’occasion de faire de belles rencontres.